Frantz Fanon International

Derniers articles

  • INDE : SCANDALE AUTOUR DE LA VENTE DE 36 RAFALE PAR LA FRANCE

    , par Lina Sankari

    Un article de Lina SANKARI mis en ligne par Michaële LAFONTANT (CN PCF).
    Le Parti du congrès indien accuse le gouvernement de malversations et de corruption dans le contrat qui le lie à Dassault Aviation. L’avionneur a monté un joint-venture avec The Reliance Defense, dont le PDG est proche du premier ministre indien.
    Le savoir-faire français s’exporte bien. Cette fois, pas question pour Paris de proposer ses compétences en maintien de l’ordre comme il le fit au satrape tunisien Zine el-Abidine Ben Ali lors de la révolution de jasmin. Aujourd’hui, c’est plutôt le culte du secret qui a le vent en poupe. Ainsi, le président du Parti du congrès indien, Rahul Gandhi, accuse le gouvernement de malversations et de corruption dans le contrat d’achat des chasseurs français Rafale en 2016. Après de longues années de négociations, New Delhi achetait 36 avions de combat à la France pour un montant de 7,89 (...)

  • Xi Jinping : Laissons voir au monde comment...

    Un article de french.china.org.cn | 2018-04-25 mise en ligne par Michaële LAFONTANT PCF (Conseil National).
    Xi Jinping : Laissons voir au monde comment la Chine s’est développée
    La Chine devrait promouvoir son propre développement tout en poursuivant et en élargissant sa politique d’ouverture, a déclaré Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).
    M. Xi encourage également le public à vivre selon les enseignements du Manifeste du Parti communiste
    La Chine devrait promouvoir son propre développement tout en poursuivant et en élargissant sa politique d’ouverture, a déclaré Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).
    Le pays devrait encourager la communauté internationale à assumer conjointement les tâches découlant de la mondialisation économique et à travailler ensemble pour relever les défis qui se présentent, a indiqué lundi (...)

  • La Chine n’a pas dit son dernier mot en Corée

    , par Lina Sankari

    Un article de Lina SANKARI mis en ligne par Michaële LAFONTANT PCF (membre du CN)
    Lundi et mardi, Kim Jong-un s’est de nouveau rendu en Chine. Cette visite intervient à la veille du sommet entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud et à quelques semaines de la rencontre entre le dirigeant nord- coréen et Xi Jinping.
    La Chine ne pouvait se contenter de regarder en spectatrice le rétablissement des relations entre Séoul et Pyongyang d’une part et le futur sommet entre Kim Jong-un et Donald Trump d’autre part. Dans le secret le plus total , le dirigeant nord- coréen a effectué hier et aujourd’hui une visite en Chine , la deuxième depuis fin mars . Au cœur de la ville portuaire de Dalian (province du Liaoning, nord-est ), les deux chefs d’Etat ont affiché une entente cordiale lors d’un banquet d’ accueil, une promenade dans un parc en bord de mer et un déjeuner visant, selon l’agence chinoise Xinhua, (...)

  • Inde. Reprise des affrontements entre communistes et extrême droite au Kerala

    , par Lina Sankari

    Article mis en ligne par Michaële LAFONTANT PCF (membre du CN)
    Babu Kannappoyil, militant actif du Parti communiste d’Inde- Marxiste (CPI-M) et ancien conseiller de la ville de Kannur, battu à mort par un groupe d’assaillants non-identifiés, lundi 7 mai à Pulloor.
    dr
    Deux militants des deux camps sont morts lundi soir malgré des pourparlers de paix.
    En Inde, le retour du nationalisme hindou sous la houlette du premier ministre Narendra Modi au pouvoir depuis 2014 a le visage du crime. Deux jours après l’ attaque de deux étudiants dalits, plus connu ici sous le nom récusé d’ Intouchables , dans un village de l’Uttar Pradesh, les meurtres politiques ont repris dans le Kerala après une période de calme relatif. Lundi soir, à Pulloor, Babu Kannappoyil, militant actif du Parti communiste d’Inde- Marxiste (CPI-M) et ancien conseiller de la ville de Kannur, a été battu à mort par un groupe (...)

  • « Après le coup d’Etat au Brésil, la poursuite de la persécution judiciaire de Lula est logique »

    , par Cathy Dos Santos

    Une interview de la journaliste Maud CHIRIO par Cathy Dos Santos mise en ligne par Michaële LAFONTANT, membre du CN du PCF.
    Maud Chirio : « Il n’est pas dit que Lula aille obligatoirement en prison dans les jours à venir. Néanmoins , il n’est plus protégé contre la prison préventive et sa vie publique se trouve fragilisée. » Photo : AFP Maud Chirio est historienne et spécialiste du Brésil. Elle estime que la décision de la Cour suprême s’inscrit dans un contexte de démocratie dégradée après le putsch de 2016.
    Le Tribunal suprême de justice a rejeté mercredi, par six voix contre cinq, l’ habeas corpus présenté par la défense de l’ex- président de gauche, Lula Da Silva , afin de rester en liberté tant que tous les recours n’ont été épuisés. Comment interprétez-vous cette décision ?
    Maud Chirio. Ce vote est sans grande surprise . Depuis longtemps, la perspective de laisser Lula jouer un rôle sur (...)