Frantz Fanon International

Derniers articles

  • Fanon et l’aliénation psychopathologique

    , par Alice Cherki

    Parler de Fanon du point de vue de la psychiatrie est certes un découpage arbitraire, car, comme vous le savez, la quête de Fanon portait sur l’aliénation de l’homme - - dans tous les champs de l’humain.
    Il poursuivait sans relâche son interrogation sur les causes de cette aliénation, sur ses effets et aussi sur les moyens à mettre en œuvre pour tenter d’en sortir. Aussi rien n’est séparable chez lui de sa passion pour la folie et plus largement pour la psyché de son combat politique et de son activité d’écriture.Il est difficile de dissocier Fanon analyste du racisme, répondant au Mannoni de Psychologie de la colonisation, mettant en évidence l’irréductibilité violente de la situation coloniale de deux mondes « coupés l’un de l’autre », dans l’affrontement duel de deux forces antagonistes et inégales qui s’excluent réciproquement et ne laisse au colonisé d’autre choix que la pétrification soumise ou la (...)

  • L’Espace Frantz Fanon, le réseau, l’Appel de Nairobi

    Après cinq jours de débats intenses, riches et sur la base du travail préparatoire lancé à l’initiative du Forum Social Africain et animé par Espaces Marx et plus de 30 organisations il a été décidé de créer un réseau-espace Frantz Fanon à Nairobi. Un appel débattu en séminaire et soumis aux nombreuses personnes et organisations qui ont décidé de créer et de soutenir ce réseau a été lancé.
    Ce fut l’un des aspects remarquables du cheminement réalisé. La création d’un réseau comportant plus de 400 affiliés, répartis dans plus de 60 pays dont 26 d’Afrique. Au fur et à mesure des séminaires et activités liées à l’Espace Frantz Fanon de Nairobi (11 exactement), nous avons précisé l’objet de cet Espace et son apport au mouvement altermondialiste.
    Si de nombreuses activités du forum ont porté sur la nécessité de résistances multiples notamment sociales, économiques et institutionnelles, l’Espace Frantz Fanon, à l’image de la (...)