Venezuela

Articles de cette rubrique

  • Vénézuela : La Paix à l’ombre de l’Assemblée constituante. L’Humanité

    , par PIERRE BARBANCEY

    La situation au Vénézuela devient inquiétante. Il est question de la souveraineté d’un Etat et des manoeuvres de plus en plus arrogantes d’interférences dans les affaires internes d’un pays par l’administration américaine et des pays qui lui font allégeance. Plus que jamais, le Vénézuela a besoin de la solidarité des forces progressistes du monde pour sortir triomphant de ces agressions illégitimes.
    Michaële LAFONTANT du CN du PCF
    VENEZUELA. LA PAIX A L’OMBRE DE L’ASSEMBLEE CONSTITUANTE
    par PIERRE BARBANCEY MARDI, 1 AOÛT, 2017 L’HUMANITÉ
    La nouvelle Assemblée constituante sera installée jeudi. Nicolas Maduro a affirmé que « le moment d’une nouvelle histoire (était) arrivé ». L’opposition continue ses appels à manifester. Washington annonce de nouvelles sanctions. Caracas (Venezuela), envoyé spécial.
    Les Vénézuéliens ont fait mentir les pronostics de tous ceux, dans le pays comme à l’extérieur, qui (...)

  • Venezuela. Caracas sous la coupe d’ingérences

    , par Cathy Dos Santos

    Excellent article de Cathy Dos Santos paru dans le Journal l’Humanité du 13 juillet 2017 et dénonçant les tentatives d’ingérences états-uniennes dont fait l’objet le Président MADURO de la part de secteur de droite du Sénat vénézuelien.Michaële LAFONTANT CN/PCF
    Connu pour ses positions contre Cuba, l’élu républicain Marco Rubio appelle à la tenue d’élections au Venezuela, supervisées par l’administration américaine... Comme au bon vieux temps d’avant Chavez. Raul E. Diego/Anadolu Agency/AFP
    LE VENEZUELA : CARACAS SOUS LA COUPE D’INGERENCES Par Cathy DOS SANTOS L’Humanité Jeudi, 13 juillet, 2017
    Le sénateur états-unien Marco Rubio a menacé de sanctions le président Maduro si les autorités ne se plient pas aux injonctions de Washington.
    On savait le sénateur Marco Rubio très en verve dès lors (...)

  • Yvan Gil : « Une Assemblée constituante pour sortir de la crise au Venezuela »

    , par Gaël De SANTIS, Yvan Gil Vice-ministre pour l’Europe au ministère du pouvoir populaire pour les Relations extérieures

    Cette interview de Yvan Gil , Vice-ministre pour l’Europe au ministère du pouvoir populaire pour les Relations extérieures par Gaël De Santis montre bien que le peuple vénézuélien continue de résister courageusement malgré le fait que l’Europe dans sa quasi totalité s’est alignée sur la position des Etats UNIS.
    Michaële Lafontant
    Membre du CN du PCF
    Le président Maduro lit un document sur les détails de son projet d’Assemblée constituante, le 24 mai 2017, à Caracas. C. Barria/Reuters
    Depuis deux mois, l’opposition vénézuélienne organise des manifestations quasi quotidiennes à Caracas. Les heurts ont fait au moins 60 morts. Entretien avec le vice-ministre aux questions européennes du Venezuela, Yvan Gil, en tournée en Europe.
    Yvan Gil Vice-ministre pour l’Europe au ministère du pouvoir populaire pour les Relations extérieures.
    Comment expliquez-vous la crise que vit le Venezuela ?
    Yvan Gil Elle est (...)

  • Venezuela. Nicolas Maduro joue la carte de la Constituante

    , par Lina Sankari

    L’annonce du président Maduro, faite lundi, lors de la célébration du 1er Mai, à Caracas, a aussitôt été rejetée par la droite, qui a appelé les citoyens à refuser d’y participer. Reuters
    Le président vénézuélien convoque une Assemblée constituante afin de trouver une sortie de crise fédérant différents secteurs de la population. Des incertitudes demeurent quant à sa capacité de rallier l’opposition à son projet.
    Les mots ont-ils encore un sens ? Depuis plusieurs mois, l’opposition vénézuélienne dénonce le « coup d’État » du président Maduro. Une nouvelle fois, le thème fut repris cette semaine après la décision du chef de l’État de convoquer une Assemblée constituante. L’annonce, faite lors du défilé du 1er Mai à Caracas, a aussitôt été rejetée par la droite, qui a appelé les citoyens à refuser d’y participer. « Ce qu’a convoqué Maduro n’est pas une Constituante mais une “prostituante” », a violemment dénoncé le (...)

  • Hugo Chavez condamne la loi européenne contre l’immigration

    Caracas, 20 juin, (RHC)—. Le Président vénézuélien, Hugo Chavez, a souligné ce jeudi à Caracas que tout pays européen qui appliquera la loi contre l’immigration récemment adoptée par l’UE sous le nom de directive du retour, cessera de recevoir le pétrole vénézuélien.
    " Nous allons réviser les investissements pour faire une autre directive du retour " a relevé Hugo Chavez après avoir souligné que jamais un immigrant européen n’a été expulsé de l’Amérique Latine.
    Au cours d’une conférence de presse commune avec le Président élu du Paraguay, Fernando Lugo, Hugo Chavez a qualifié d’outrage cette décision du Parlement européen qui viole les droits humains et les normes du droit international car elle prévoit jusqu’à 18 mois de prison, sans jugement préalable, pour les sans (...)