Cercle Frantz Fanon (Paris)

Articles de cette rubrique

  • Alain Mabanckou : « My Home Territory : the Literature of Africa »

    , par Muriel Steinmetz

    ORIGINAL FRENCH ARTICLE : Alain Mabanckou : « Mon territoire d’habitation : la littérature d’Afrique »
    by Muriel Steinmetz
    Alain Mabanckou : " My Home Territory : the Literature of Africa "
    Translated Wednesday 30 March 2016, by Henry Crapo
    Introduction to the interview by Muriel Steinmetz :
    Having already begun on 29 March, the novelist Alain Mabanckou is giving a course at the Collège de France on African literature in the French language.
    This is a "first". He speaks with us, and evokes in detail the meaning of this teaching, for Africa and for France.
    Web resources :
    announcement on the web site of the Collège de France
    video of the first lecture
    (Best to download the file.)
    Schedule :
    Inaugural lesson : was on Thursday 17 March, in the amphithéâtre Marguerite de Navarre at 18h.
    Courses : Tuesdays at 14h, followed on two days (29 March and 31 May) by a seminar at 15h.
    When (...)

  • Le virage néocolonial clive la France

    , par Lina Sankari

    Le virage néocolonial clive la France
    À l’occasion de la Semaine anticoloniale, la France se divise sur la suppression du ministère de l’Identité nationale, selon un sondage Opinionway pour l’Humanité et Beur FM. Opinion sur la suppression du ministère de l’immigration. Il y a cinq ans, lorsque le débat sur le « rôle positif » de la colonisation ne semblait intéresser qu’un cercle restreint d’historiens ou d’associations, 64 % de Français se déclaraient favorables à une loi orientant les programmes scolaires en ce sens. Aujourd’hui, le débat lancé par le gouvernement sur la définition de l’identité nationale semble avoir littéralement clivé le pays. Selon l’enquête réalisée par Opinionway pour l’Humanité et Beur FM à l’occasion de la Semaine anticoloniale, qui débute ce vendredi, 45 % des sondés se disent favorables à la suppression du ministère de l’Immigration.
    LE POIDS DE L’HISTOIRE
    La proportion la plus (...)

  • Pour Haïti !

    1- le Cercle Frantz Fanon - Paris (fondateur : Marcel Manville) *compatit à la douleur et à la souffrance du peuple haïtien,et lui manifeste sa solidarité agissante*. Il salue la dignité du peuple haïtien dans l’épreuve, et son énergie pour trouver les moyens de survie au quotidien, et pour organiser en son sein, selon des modes improvisés mais disciplinés, la distribution de l’aide internationale.
    2- Le Cercle s’interroge sur l’organisation de cette aide et notamment :
    a) Sur le relatif effacement des Nations-Unies qui devraient naturellement prendre en charge la responsabilité des secours internationaux,* aider la police haïtienne à se redresser et à assurer elle-même la garantie de l’ordre*,
    b) sur sa militarisation par les Etats-Unis, qui en premier geste envoient dix mille soldats et prennent le contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince. Rien ne prouve qu’il soit utile d’envoyer des soldats (...)

  • PRESENCE DE FRANTZ FANON, Une pensée toujours en acte

    COLLOQUE ORGANISÉ PAR L’ ASSOCIATION DE CULTURE BERBÈRE AVEC LE SOUTIEN DU CERCLE FRANTZ FANON DE PARIS
    Samedi 9 mai de 14h à 19h
    Salle de la CFDT
    2 Boulevard de La Villette Paris 19e
    Métro : Belleville
    Entrée Libre selon les places disponibles
    Réservation souhaitée auprès de l’ ACB : 01 43 58 23 25
    Né Antillais et mort Algérien, Frantz Fanon illustre par son déplacement physique déjà la continuité dialectique de son appartenance au monde des opprimés et son combat pour y mettre fin. Ayant ouvert les yeux sur la discrimination raciale, il combattra très vite le racisme dans l’engagement contre le nazisme avant de rejoindre, en Algérie, le FLN qu’il servira en tant que militant et en tant qu’intellectuel anticolonialiste.
    Sa pensée comme ses actes de psychiatre, d’écrivain, éclairent sans doute plus que jamais les désordres et les violences du monde d’aujourd’hui. Ses mises en garde aux pays (...)